Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infusions en vrac :  Rooïbos d'été, Ortie, Hisbiscus et Verveine
Infusions en vrac :  Rooïbos d'été, Ortie, Hisbiscus et Verveine

Attention, encore une nouveauté aux Robins ! 

Les infusions en vrac des Torréfacteurs Normands arrivent. Pour commencer, Rooïbos d'été, (écorces d'orange, fleurs de bleuet, pétales de rose et abricot), Ortie, Hibiscus et Verveine.

Dégustation par Mathieu au magasin

l'ortie : Détoxifiante, anti-anémique, anti-inflammatoire, l'ortie, plante mal-aimée, ne manque pourtant pas d'atouts. Découvrez lesquels et comment en profiter, en soupe, en jus, en tisane…

 

On y trouve dans les feuilles, des composés modérément anti-inflammatoires, des flavonoïdes antioxydants, de nombreux minéraux, de la chlorophylle détoxifiante et d’intéressants nutriments : protéines végétales ou vitamines 

Détoxifiante, l'ortie aide à éliminer

L'ortie facilite la digestion des graisses et diminue l’absorption des sucres. Elle provoque également l’élimination de l’urée et de l’acide urique, ce qui offre le gros avantage d’éviter les crises de goutte liées à l’excès d’acide urique.

Le mode d’emploi : on prend de 400 à 500 mg d’extrait sec par jour, en cures “dépuratives” de deux à trois semaines, trois fois par an.

Recette de la soupe d’ortie : dans 1/4 l d’eau, jeter 2 poignées de feuilles d’orties. Couvrir, porter à ébullition, laisser pendant 5 à 10 minutes, puis mixer. Y ajouter une échalote, qui aura préalablement sué sans colorer, une gousse d’ail et un petit morceau de beurre. On en boit une tasse avant les trois principaux repas

Anti-anémique, l'ortie pallie les carences en fer

L’ortie fait coup double : non seulement elle facilite l’absorption digestive du fer, mais elle aide également celui-ci à se fixer sur l’hémoglobine des globules rouges.

« Je la prescris volontiers en cas de saignements menstruels abondants pour aider, naturellement, à la reconstitution des “stocks” de fer », indique le Dr Jean-Michel Morel, médecin phytothérapeute .

Le mode d’emploi : sous forme d’extrait de plante, à diluer dans un verre d’eau, deux à trois fois par jour pendant une à trois semaines.

Recette du jus d’ortie : jeter dans un blender 1 poignée de feuilles d’ortie, avec 1 verre d’eau, 5 feuilles de menthe et une 1/2 pomme pour plus de douceur. À préparer et à boire chaque matin.

Anti-inflammatoire, l'ortie soulage les douleurs articulaires

En plus de composés anti-inflammatoires, les feuilles contiennent du calcium, de la silice et du zinc qui favorisent la reminéralisation des os. Antioxydante, l’ortie permet aussi la régénération des tissus. Un cocktail idéal contre l’arthrite et les rhumatismes.

 « La forme la plus adaptée est ici la tisane, composée de feuilles d’ortie bien sûr, de feuilles de cassis, de sommités fleuries de reine-des-prés, et, facultativement, du frêne et du bouleau », 

Le mode d’emploi : on jette une poignée de l’ensemble (à parts égales) dans 1 l d’eau bouillante, on coupe l’ébullition et on laisse infuser sous un couvercle 15 minutes avant de filtrer. Boire tout au long de la journée, pendant 10 à 15 jours.

 

Propriétés médicinales de l'hibiscus

UTILISATION INTERNE

L'hibiscus permet de préparer une boisson rafraîchissante ; c'est également un laxatif doux. Il est antibactérien, anti-inflammatoire et antalgique. C'est un cholagogue, un diurétique et un relaxant des muscles utérins. Il est également hypotenseur, spasmolytique et hypocholestérolémiant.

UTILISATION EXTERNE

L'hibiscus est antiphlogistique et antioedémateux.

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES

L'hibiscus soigne les refroidissements et les inflammations des voies respiratoires supérieures. Il permet de traiter les infections urinaires et les douleurs menstruelles. Il agit contre l'hypertension, le cholestérol, la fièvre et les douleurs d'estomac.

AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES

L'hibiscus permet de soigner les eczémas suintants, les allergies, les dermatoses. On l'utilise alors en cataplasme

Partager cet article

Repost 0